Comment faire du haschich

Le haschich (aussi appelé hasch) est fait à partir de la substance poisseuse (trichomes) produite par la plante de marijuana. Certaines méthodes datent de plusieurs milliers d’années.

La force, l’odeur et d’autres caractéristiques sont liées à l’origine génétique de la plante. Le hasch est fabriqué de différentes façons, mais toujours de manière naturelle, sans utilisation de produits chimiques. On peut en voir des illustrations dans les musées d’Amsterdam et de Barcelone, à côté de différents appareils utilisés pour fabriquer le hasch.

Haschich préparé à l’aide d’un tamis

La majorité des sortes de hasch sont fabriquées en frottant les plantes séchées sur un tamis très fin. Les trichomes se séparent alors de la plante et tombent à travers le tamis. Les gouttes de résine récoltées sont chauffées et pressées pour former une masse de hasch compacte. Le hasch tamisé est en général plus dur et plus compact que le hasch frotté à la main car il est souvent pressé de façon mécanique. Il peut varier de brun clair et sec à noir foncé et collant.

La fabrication du hasch à la main

Le charas est fabriqué en frottant avec les mains les sommités fleuries des plantes femelles vivantes afin de détacher les trichomes (petites gouttes de résine qui produisent les composants actifs de la plante) de la fleur. La résine est alors grattée de la paume et façonnée à la main pour obtenir une boule homogène. Celle-ci est en général de couleur brun foncé ou noir, quelque peu collante et molle à température ambiante.

Share: 
Facebook icon
Twitter icon
Pinterest icon
On display here: 

De nombreuses présentations de nos musées évoquent l’aspect culturel de l’usage du cannabis. Pipes et accessoires du monde entier pour fumeurs illustrent comment des cultures différentes se sont imprégnées de la marijuana et du haschisch.

«Marijuana is a useful catalyst for specific optical and aural aesthetic perceptions. I apprehended the structure of certain pieces of jazz and classical music in a new manner under the influence of marijuana, and these apprehensions have remained valid.»

Le cannabis est utilisé depuis longtemps comme stimulant de l’inspiration par les artistes, les philosophes, les musiciens et autres esprits créatifs. L’art et le cannabis font bon ménage.