Le chanvre pour la victoire

Par l’attaque japonaise sur Pearl Harbor en 1941, les États-Unis furent directement impliqués dans la Seconde Guerre mondiale. La fabrication américaine d’armements devait par conséquent tourner le plus rapidement possible à plein régime. Comme la production de chanvre aux Philippines et aux Indes orientales était aux mains des Japonais et que l’importation de jute depuis l’Inde était limitée, il y eut une pénurie de fibres. Et on en avait justement un besoin urgent pour fabriquer des cordes (de parachute), des lacets, etc.  La solution à ce problème aigu a été trouvée dans la culture du chanvre sur le sol américain – une plante qui était illégale à cette époque (après 1937) en Amérique.

“Hemp for Victory”: un court film de propagande

Afin de convaincre les agriculteurs des États du Kentucky et du Wisconsin à cultiver du chanvre au lieu de maïs, le ministère de l’agriculture des États-Unis eut l’idée en 1942 de faire “Hemp for Victory” (le chanvre pour la victoire), un court film de propagande. Ce documentaire en noir et blanc de quatorze minutes, à voir intégralement dans nos musées, a été réalisé par Raymond Evans, avec Lee D. Vickers en voix-off : « Il y a longtemps, à l’époque où les temples grecs venaient d’être construits, le chanvre était déjà au service de l’humanité. Depuis déjà des millénaires, cette plante était cultivée en Chine et ailleurs en Extrême-Orient pour la fabrication de cordes et de tissus. Pendant des siècles, jusqu’aux alentours de 1850, tous les navires qui parcouraient les mers occidentales étaient équipés de cordages et de voiles en chanvre. Pour le marin comme pour le bourreau, le chanvre était indispensable. »

Partie intégrante du programme de guerre

La voix poursuit: "À la demande du gouvernement en 1942, des agriculteurs patriotiques ont planté quelque 15 000 hectares en chanvre, ce qui représentait une hausse spectaculaire. L’objectif à atteindre pour 1943 était de dépasser les 20 000 hectares en chanvre. (…) Faisant partie intégrante du programme de guerre, la production de chanvre doit immédiatement augmenter."

La culture du chanvre aux États-Unis

Sitôt la guerre finie, la culture du chanvre – une plante miracle qui contribuerait en partie à la victoire des Américains – a de nouveau été interdite. L’existence de “Hemp for Victory” a même été niée pendant des années par le gouvernement américain. Jusqu’à ce qu’en 1989, deux copies VHS ont été faites don à la Library of Congress par Jack Herer, Maria Farrow et Carl Packard, des activistes du cannabis. Ils avaient retrouvé le film après de longues recherches dans les archives cinématographiques.

Share: 
Facebook icon
Twitter icon
Pinterest icon
On display here: 

Le chanvre industriel, ou tout simplement chanvre, est le nom le plus souvent donné aux variétés de cannabis produisant des fibres et contenant moins de 0,2 % de THC, qui n’ont pas d’effet psychotrope lorsqu’elles sont fumées ou ingérées – à moins que vous ne prévoyiez d’avaler des tonnes de fleu