Usage historique du cannabis

Les peintures d'artistes néerlandais du 17e siècle constituent l'une des pièces les plus impressionnantes de la collection. Dans le Hash Marihuana & Hemp Museum de Barcelone, vous pouvez découvrir ces chefs d'œuvre dans une salle majestueuse, tandis que dans le Hash Marihuana & Hemp Museum d'Amsterdam, il est possible de les étudier de près. Ils dépeignent une période particulière dans l'histoire de la consommation du cannabis sous sa forme d'herbe à fumer.

Christophe Colomb

Peu de temps après la découverte de l'Amérique par Cristophe Colomb, en 1492, l'Europe découvre la consommation traditionnelle du tabac avec des pipes cérémonielles. Les Européens ne tardent pas à expérimenter afin de perfectionner le goût du tabac et d'amplifier le plaisir de le fumer. L'une de ces expériences consiste à ajouter des herbes aromatiques telles que le chanvre. À cette époque, la plante, qui est cultivée à des fins domestiques et industrielles, est bon marché et disponible partout. Pour ceux qui savent précisément où s'adresser, il n'est autrement pas difficile d'acheter des herbes à fumer et autres accessoires liés à leur consommation ; les inventaires de vendeurs de tabac, par exemple, font régulièrement mention d'un lot de chanvre.

Fumoirs

La journée de dur labeur se termine alors dans une brume relaxante... Fumer. Boire. Chanter. Faire la fête. Pour se détendre et peut-être aussi pour trouver de l'inspiration. Fumer du tabac et du chanvre est une coutume véhiculée par les marins, les soldats et les artistes, qui finit par infiltrer toutes les classes de la société en devenant un passe-temps populaire. Les vieux maîtres flamands ont saisi de manière si vivante dans leurs œuvres ces plaisirs de la vie de tous les jours. Ils ne cessent de peindre des personnes qui prennent du plaisir à fumer une pipe dans les « tavernes fumoirs », les coffee-shops du Siècle d'or. 

Reproductieprent naar Van Ostade

Morale

Mais fumer n'était pas communément accepté au 17è siècle ; la morale chrétienne condamnait cette habitude. Les scènes des tableaux ne détaillaient pas un comportement exemplaire, mais bien ce qui était contre les bonnes mœurs. Ce type de peinture avait également pour objectif de renforcer la morale : il ne s'agissait pas d'« instantanés » de la vie de tous les jours, mais de peintures qui montraient aux gens les « bonnes » et les « mauvaises » conduites.

Œuvres d’art​

La collection du musée inclut des œuvres de peintres célèbres du 17e siècle tels que David Teniers de Jongere, Adriaen Brouwer, Hendrick Sorgh et Adriaen van Ostade : des œuvres qui rivalisent avec d'autres tableaux de ces mêmes artistes exposés, entre autres, au Rijksmuseum. 

Share: 
Facebook icon
Twitter icon
Pinterest icon
On display here: 

De nombreuses présentations de nos musées évoquent l’aspect culturel de l’usage du cannabis. Pipes et accessoires du monde entier pour fumeurs illustrent comment des cultures différentes se sont imprégnées de la marijuana et du haschisch.