The Pope Smokes Dope

The Pope Smokes Dope
Cannabis Records and Covers

Exposition : du 3 juin au 3 septembre 2017
Ouvert tous les jours de 10h00 à 22h00, accès gratuit avec tout billet d'entrée acheté pour le musée

« It’s an assistant, a friend » disait Louis Armstrong en 1959 de la « gage » - argot désignant la marijuana - qu'il se plaisait à consommer.

Mais ce trompettiste connu n'était pas le seul musicien à partager ce sentiment. Le cannabis a toujours été considéré par les musiciens de tous les genres musicaux - jazz, folk, reggae, rock, house ou hiphop - comme une source d'inspiration et un moyen d'échapper au rythme trépidant de leur existence. L'exposition baptisée The Pope Smokes Dope. Cannabis Records and Covers met en lumière cette relation amoureuse avec la marijuana. Le Hash Marihuana & Hemp Museum profite de la journée d'ouverture du Red Light Jazz Festival 2017 pour proposer une sélection spéciale de disques ayant un lien avec le cannabis.

Everybody’s Smoking Marijuana
L'album The Pope Smokes Dope signé du musicien new-yorkais David Peel et de son groupe rock folk baptisé The Lower East Side est sorti en 1972 en guise de contestation politique à l'égard de l'interdiction du cannabis. Ce 33 tours - d'après allmusic. com « l'élément le plus subtil de propagande musicale active issu de la '' contre culture '' des années 60 » - réunit 12 morceaux parmi lesquels le très accrocheur « Everybody's smoking Marijuana ». Ce titre controversé a pratiquement été interdit dans le monde entier et n'est finalement sorti qu'aux États-Unis, au Canada et au Japon. Le disque est à présent exposé dans le Hash Marihuana & Hemp Museum aux côtés de nombreuses autres pochettes d'albums.

Purple Haze
Vous pourrez également découvrir Long Silver John (1972) du groupe de rock américain Jefferson Airplane. La pochette est une réplique de boîte à cigares sur laquelle figure dans le bas une photo de « blunts » (cigares au cannabis). Et bien sûr, il y a aussi des albums de reggae : Legalize It (1975) de Peter Tosh est un virulent plaidoyer pour la légalisation du cannabis, en particulier en ce qui concerne son usage thérapeutique. Un dessin à la Andy Warhol représentant un gros joint violet illustre quant à lui Purple Haze (2002) du duo anglais de house Groove Armada. Le titre de l'album fait référence à une variété violette de cannabis réputée pour son incroyable puissance qui doit elle-même son nom au célèbre morceau de Jimi Hendrix sorti en 1967.

Purple Haze, all in my brain
Lately things don’t seem the same
Acting funny, but I don’t know why
‘Scuse me while I kiss the sky

Jimi Hendrix, 1967

Ouverture de l'exposition dans le cadre du Red Light Jazz festival 2017
2 juin 2017, de 16h00 à 18h00

Hash Marihuana & Hemp Museum, Oudezijds Achterburgwal 130, Amsterdam

Hash Marihuana & Hemp Museum
La collection du Hash Marihuana & Hemp Museum réunit plus de 12 000 objets qui mettent en lumière le passé, le présent et l'avenir de la plante de cannabis. Le musée dispose de deux sites : un bâtiment situé au bord d'un canal dans le centre-ville d'Amsterdam et un palais moderne implanté dans la ville de Barcelone. The Pope Smokes Dope a précédemment été présentée à Barcelone où l'on peut actuellement découvrir l'exposition Cannabis Cuisine (du 20 avril au 30 septembre 2017) qui illustre les bienfaits nutritionnels du chanvre.

Share: 
Facebook icon
Twitter icon
Pinterest icon