Le cannabis et notre corps

Qu’est-ce qui provoque les effets psychoactifs et la majorité des effets thérapeutiques du cannabis dans le corps humain ?

Le cannabis produit naturellement un certain nombre de cannabinoïdes, sans doute près d’une soixantaine, localisées dans les trichomes, les glandes résineuses des fleurs issues de plants femelles, mais nous n’en savons que peu sur la plupart d’entre eux. Les cannabinoïdes les plus communs et les plus puissants – par conséquent les plus connus et les plus largement étudiés – sont le tétrahydracannabinol (THC), le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN). 

Le cerveau humain produit un neurotransmetteur appelé anandamide qui appartient aussi au groupe des cannabinoïdes. On trouve des récepteurs d’anandamide partout dans l’organisme – dans le système nerveux, l’intestin, les organes et en particulier dans le cerveau. Ce réseau est appelé collectivement système des cannabinoïdes endogènes. Grâce à ce système, les cannabinoïdes contenus dans le cannabis peuvent se lier aux récepteurs des cannabinoïdes endogènes présents dans l’organisme. Cette action est à la base de tous les bienfaits psychotropes et de la plupart des bienfaits médicinaux du cannabis.

Le cannabis naturel opposé aux cannabinoïdes synthétiques 

Avant que ces principes actifs ne soient identifiés ou isolés, le cannabis a procuré ses bienfaits sur le plan médical et thérapeutique pendant des milliers d’années. Les proportions exactes d’ingrédients actifs dans un échantillon quelconque de cannabis naturel peuvent varier ou être un facteur inconnu, mais cela n’entraîne pas un danger pour les utilisateurs de cannabis naturel. Au contraire, l’usage de cannabis naturel sur une longue période ne fournit aucune preuve d’effets secondaires toxiques et indique que cela n’est pas le cas. Il est impossible de subir des dommages permanents en consommant trop de cannabis, tout comme il est impossible d’en succomber.

De plus, alors qu’il est nécessaire d’isoler et de synthétiser les cannabinoïdes afin de mieux les étudier, cela ne signifie pas que les cannabinoïdes isolés ou synthétisés soient  la meilleure forme de cannabis médicinal à administrer à des patients. 

On constate que l’ingestion de cannabis sous sa forme naturelle peut entraîner un plus grand nombre d’effets thérapeutiques que des cannabinoïdes isolés, probablement en raison du facteur inconnu que forment les divers cannabinoïdes et autres substances contenus dans la plante.

Share: 
Facebook icon
Twitter icon
Pinterest icon